עברית  |  English  |  Русский  |  français  |  عربي  |  
Accueil >> Indemnités pour dévaluation de valeur >> Dévaluation de la valeur des bâtiments
 
 

Dévaluation de la valeur des bâtiments

Les bâtiments perdent de leur valeur lorsqu'ils subissent des dommages et que ces dommages sont impossibles à réparer.  En conséquence, le bien foncier en partie ou dans son intégralité est marqué à vie par une sorte d' "handicap ".

Ce handicap permet bien entendu de continuer à utiliser le bien mais sa valeur est dévaluée.

Ceci a lieu dans différents cas:

-         Lorsque le bâtiment a été construit avec des matériaux de construction défectueux ou que les travaux de construction ont été réalisés de manière défectueuse – défauts qu'il est impossible de réparer ou pour lesquels la réparation est extrêmement coûteuse puisqu'elle exige une démolition et une reconstruction.

-         Lorsqu'une partie du bâtiment est endommagée ou est devenu impossible à utiliser, là encore il y a dévaluation de la valeur du bâtiment.  

Quel est le verdict d'un appartement qui a souffert de gros dégâts à la suite d'un incendie au point qu'il ait été conseillé de renforcer sa structure constructive par des poutres métalliques ?  le bâtiment a –t-il perdu de sa valeur?  On peut parier que cet appartement a bel et bien vu sa valeur diminuer.

En traitant du sujet de la dévaluation de la valeur des bâtiments il faut savoir que la dévaluation de la valeur des bâtiments dérive de la valeur du bien.  Dans cette valeur entrent en ligne de compte la valeur du terrain et celle de la construction.

De là, il dérive que la dévaluation de la valeur ne se limite pas seulement au coût de la construction sinon à l'ensemble de la valeur du bien immobilier, terrain et murs, et cette détermination est du domaine exclusif d'un expert en immobilier.

Les dégâts causés à un bâtiment, même après avoir été réparés, laissent des traces qui suffisent à entraîner une dévaluation de la valeur du bâtiment.  Les dégâts au niveau de la structure constructive du bâtiment ne sont qu'un exemple de dégâts qui peuvent entraîner une dévaluation de la valeur du bâtiment, même après avoir été réparés.

Un sous-sol, devenu impossible à utiliser à la suite d'inondations constantes entraîne sans conteste une dévaluation de la valeur du bâtiment.

Il existe un éventail de facteurs pouvant entraîner une dévaluation de la valeur d'un bien immobilier à la suite de dommages ou dégâts, mais ceux ci exigent d'être examinés par un expert en évaluation immobilière.

Les défauts et dégâts causés dans un bâtiment et pouvant être réparés sans laisser de traces n'entraînent pas de dévaluation de valeur et par suite les réclamations d'indemnités ne pourront être limitées qu'au remboursement des frais de réparations des défauts et dégâts.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Date et heure
 

 
 
News - Nouvelles



         

Share
FacebookTwitter





iPhone Supported
Haim Etkin – expert qualifié en biens meubles et biens immobiliers
Tel Aviv: Fax 972-3-6722513    Tel 972-3-7542873                    Haifa: Fax 972-4-8715763      Tel 972-4-8715370                     Mobile: 972-52-3728828  
 © All Rights Reserved to Haim Etkin   ©               2012- 1985